Ours à lunettes – Andean Bear Foundation

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Ours à lunettes © C. CORET

L’ours à lunettes
(Tremarctos ornatus)

  • Taille : de 1,30 à 1,90 m
  • Hauteur au garrot : 75 cm
  • Poids : de 70 à 175 kg
  • Poids à la naissance : 300 à 500 g
  • Accouplements : La femelle est mature à l’âge de 4 ans. L’accouplement se déroule d’avril à juin et les petits naissent de novembre à février.
  • Nourriture : fruits, cane à sucre, et beaucoup d’autres végétaux. La viande (petits rongeurs, oiseaux, insectes…) ne représentent que 5 % de son alimentation
  • Spécificités : fourrure noire ou brun foncé assez longue. Il a des tâches jaunes ou blanches autour des yeux, de son museau, et parfois sur le front, les joues et la gorge. Chaque ours a des dessins différents mais ils restent identiques pendant toute sa vie.
  • Lieu de vie : Andes, du Chili à la Colombie et au Vénézuela
  • Estimation du nombre d’individus restant : quelques milliers, non fiable
  • Statut (IUCN) : vulnérable
  • Espérance de vie : 25 ans

Commandez vos bracelets dans la boutique Bearz

Mise à jour du 10 juin 2017 :
54 bracelets ours à lunettes vendus – montant collecté 563 €

Association partenaire : Andean Bear Foundation

AVES France soutient Andean Bear Foundation, basée en Equateur, depuis plusieurs années. ABF recueille des oursons à lunettes orphelins et les réintroduits dans leur milieu naturel en leur faisant suivre un processus de réhabilitation qui leur permet d’apprendre à se débrouiller seul (en remplacement de leur mère).

Andean Bear Foundation travaille également avec les communautés locales pour aider les équatoriens à vivre avec les ours. Elle réalise aussi des études de terrain pour apprendre à mieux connaître les ours et les tapirs.

L’Equateur fait face actuellement à de grands changements : les forêts sont coupées pour l’industrie de l’huile de palme et de pétrole, les animaux sauvages sont chassés par des braconniers et par les agriculteurs qui accusent les ours de détruire les cultures.

Ces dix dernières années, 8 oursons orphelins qui ont été sauvés grâce aux efforts d’Andean Bear Foundation et du Ministère de l’Environnement. Malheureusement, le sauvetage de ces orphelins a été provoqué par le braconnage. La mère tuée, les braconniers laissent les petits livrés à eux même, destinés à mourir en l’absence des soins maternels dont ils ont besoin pour survivre.

La fréquence des conflits entre faune sauvage et humains et le trafic illégal d’oursons augmentent rapidement en Equateur. La perte d’habitat en est la cause principale, les forêts se transformant en zones agricoles. Il est important d’agir rapidement pour sauver cette espèce menacée de disparition.

Andean Bear Foundation, avec le soutien d’AVES France, s’efforce de contrer ces situations de conflits et protège l’ours à lunettes et leur habitat. Ils surveillent les ours sauvages et réintroduits par l’observation directe et par l’utilisation d’équipements radio-pistage. L’objectif est d’améliorer la compréhension de leurs mœurs en recueillant des données sur leurs exigences environnementales. Ce centre met en place des sauvetages, des réhabilitations et réintroductions d’oursons dans leur milieu naturel afin de leur donner une seconde chance.

La réhabilitation permet à l’ourson d’apprendre ce que sa mère n’a eu le temps de lui enseigner pour sa survie. A l’issue de la réhabilitation, si l’état physique et psychologique de l’animal sont jugés satisfaisants, l’ourson peut alors bénéficier d’un programme de réintroduction et revenir à ses racines sauvages.

Sur les dix dernières années, les réhabilitations et réintroductions d’Andean Bear Foundation ont connu un résultat de 100 % de réussite.

 

L’ours à lunettes est le seul ours présent en Amérique du Sud. Il doit son nom aux marques claires autour de ses yeux. Il vit à haute altitude dans les Andes. Ils ont un véritable rôle écologique puisqu’ils participent à la régénération des forêts : ils dispersent les graines qui se trouvent dans la nourriture qu’ils consomment.

Cette espèce d’ours est l’une des plus rares et menacées au monde, car elle est victime de la déforestation massive pour l’implantation de terres agricoles. De plus, les ours à lunettes sont chassés pour leur viande, particulièrement appréciée au nord du Pérou, mais également pour leur fourrure, leur bile et leur graisse, utilisées en médecine traditionnelle. Les ours s’alimentaient parfois du maïs des paysans et ceux-ci pensaient qu’il s’attaquait à leur bétail, mais sans apporter de témoignage évident. Depuis, les pressions sur les ours ont augmenté : on les soupçonne d’attaques de tapirs et de vaches. Des pesticides spéciaux sont utilisés pour éloigner les ours.

C’est pourtant un animal au régime alimentaire presque exclusivement végétarien. La femelle est mature à l’âge de 4 ans. L’accouplement se déroule d’avril à juin et les petits naissent de novembre à février. Les mâles peuvent peser de 100 à 175 kg, les femelles rarement plus de 70 kg.

Cet ours est nocturne et crépusculaire. Il mange des baies, de l’herbe, de la canne à sucre, du maïs, des petits mammifères… En saison sèche, il se contente d’écorces. Il grimpe facilement aux arbres (jusqu’à 15 m), aidé par des griffes particulièrement adaptées et peut rester plusieurs jours dans le même arbre. Il y construit des nids de branches.

Posted in Les projets soutenus and tagged , , , , , .